Le moulin

 

Il était une fois le Moulin de Cotignac

porte_moulinIl y a bien longtemps Cotignac comptait nombre de moulin à huile (au moins 14) en exercice.
Mais avec le fameux hiver 1956, qui gela la quasi-totalité des arbres, l’entrée de produits concurrents, la modernisation du marché et des habitudes ménagères, la culture oléicole déclina et celle du vin lui suppléa tout naturellement.
Par la grâce de passionnés l’olivier revit une seconde jeunesse privilégiant la qualité et plus seulement la quantité.

Autrefois les olives étaient cueillies le plus tard possible, bien mûres afin d’obtenir un rendement plus élevé. Aujourd’hui les goûts ont évolué, avec des olives cueillis plus tôt dans la saison et parfois vertes, la qualité gustative est plus actuelle. La qualité prend donc le pas sur la quantité.

A l’intérieur du moulin, des machines modernes siègent auprès d’ancestrales roues de granit blanc qui officient depuis plus de 100 ans. Témoins d’une autre époque, elle continuent à broyer les olives comme avant, même si l’électricité actionne désormais le mécanisme, remplaçant la machine à vapeur dont quelques vestiges restent visible dans le moulin actuel.

Une fois lavées, broyées on obtient une pâte qui sera malaxée pendant environ 30 minutes avant d’être acheminée vers le décanteur qui séparera le liquide du solide. La partie solide restante est appelée grignon. Autrefois celui-ci était récupéré pour d’autres pressions. Aujourd’hui il sert toutefois, aux sociétaires qui le souhaitent, comme engrais complémentaire à la culture.

mat_moulinLa dernière étape consistera à séparer l’eau de l’huile grâce à la centrifugeuse. Le pressurage avec les escourtins (petits paillassons qui s’empilaient les uns sur les autres) appartient désormais au passé (méthode utilisée jusqu’en 2007). Le modernisme est entré dans le moulin et l’ensemble des opérations ne dure pas plus de 3 heures. L’huile est ensuite stockée dans les cuves où elle décantera plusieurs semaines avant d’être distribuée aux sociétaires.

La coopérative fonctionne donc avec les récoltants de Cotignac et ses alentours qui apportent leur production au Moulin.
Le moulin est ouvert à tous et accueille chaque année de nouveaux sociétaires.